Partager

Résidence d'artiste

Point fort de sa politique culturelle, l'université accueille depuis maintenant plus d'une dizaine d'année des artistes en résidence. Composantes essentielles de la nécessaire rencontre entre la communauté universitaire et la production des arts vivants, ces résidences d'artistes s'inscrivent dans une dynamique riche de sens pour tous.

  Laurent Vannini


Pour l'année 2022-2023, l'université de Tours accueille en résidence le traducteur Laurent Vannini, au sein de l’unité de recherche interdisciplinaire Interactions Culturelles et Discursives (ICD). Il y développera un travail de recherche et de création autour des enjeux des pratiques contemporaines de la traduction en interrogeant plus spécialement les rapports de force et domination qui les traversent.

Laurent Vannini est né en 1970 à Dombasle-sur Meurthe. Étudiant en gestion, commercial, activiste de la diversité linguistique, journaliste, puis consultant en nouvelles technologies, il reprend des études en Arts et Langages à l’EHESS en 2010, traduit depuis 2011 des textes de sciences humaines et de littérature et milite dans un syndicat de travailleurs et travailleuses artistesauteurices, le STAA CNT-SO. Il a notamment traduit From Counterculture to Cyberculture de Fred Turner, ouvrage de référence en matière des liens entre contre-culture et nouvelles technologies, ou bien plus récemment l’ouvrage majeur de philosophie de Valentin Yves Mudimbe, The Invention of Africa. The Auctioneer, de Joan Samson, est sa première traduction de roman, et sera publié aux éditions Monsieur Toussaint Louverture. Ses recherches personnelles portent ce qu'il appelle la transmission de l’oubli.

 
Lucas van Valckenborch, Torre di Babele, 1594

Rendez-vous le mercredi 9 novembre à Thélème pour une soirée Écrire et traduire en minorité, thématique au cœur de la résidence d’artiste 2022-23 et de l'unité de recherche ICD.
Cette soirée permettra de croiser les voix d’écrivain.e.s, de traducteur.rice.s, de chercheur.euse.s et d’autres membres de notre communauté universitaire, qui, se voyant pris dans les rapports de force entre les langues, chacun.e à sa manière, cherchent à créer un monde plus inclusif et égalitaire au travers de la modification de nos pratiques discursives. Informations et réservation pour cette soirée en cliquant ici.

Au deuxième semestre, Laurent Vannini proposera aux étudiant.e.s de l'université un atelier d'écriture : Ce que ça fait (au corps) de traduire !

Les résidences d'artistes sont soutenues par la DRAC Centre Val-de-Loire. En lien avec l’unité de recherche interdisciplinaire Interactions Culturelles et Discursives (ICD).